Depuis Kyoto, je suis allée à Uji, "la capitale du thé matcha", c'est juste à quelques kilomètres.
Partout des échoppes vendent du thé vert, car pas mal de plantations se trouve dans la région, et c'est ici qu'on y produit le thé matcha (de la poudre très fine de thé vert.)
J'ai fait un "workshop" c'est très courant au Japon, on peut faire une quantité de workshop intéressant,... moi il n'y a que mon porte monnaie, qui n'est pas sans fond, qui me retient de tous les faire...

DSCF5521

DSCF5524

DSCF5531

J'ai donc moulu mon thé (du Tencha), qui comme le Gyokuro, et le Shaded Tea seront couverts pendant plusieurs semaines lorsque les bourgeons se formeront. Ces thés produiront ainsi plus de chlorophylle, et d’acides aminées, ils dégageront ce qu’on appelle l’umami au Japon. Ce sont des thés très chers (avant ils étaient réservés à l'empereur).

DSCF5532
Puis j'ai du mettre2,5 cuillerées de mon thé moulu (très fin) dans un bol, on y a ajouté de l'eau à 80°C, et j'ai du d'abord mélanger en cercle, aller-retour, puis en tenant le fouet bien droit, j'ai du battre énergiquement droit d'avant en arrière, puis moins vite, pour former une belle mousse, mais pas de grosses bulles. puis avec un petit cercle, on ressort le fouet. et on déguste le thé avec une pâtisserie, qui contrebalance l'apreté du thé.

DSCF5538
Le fouet est découpé dans une seule pièce de bambou, c'est juste un objet magnifique. 

DSCF5540

DSCF5544

DSCF5452

Les meules actuelles, électriques.

DSCF5453

DSCF5487 (1)

J'ai dégusté cette brochette à Uji, je crois que ça s'appelle des mochi aux trois aromes, dans le sens de la dégustation, le plus clair est aromatisé au sencha, celui du milieu au matcha et le dernier à l'hôjicha, du thé vert torréfié, un thé très courrant, qui a un léger goût de café de céréale.